banner_header.jpg

Avis sur Ligne brisée

Le Devoir

« Bien que la romancière entretienne parfaitement le mystère autour des agresseurs, ce n’est pas tant l’enquête ni ses détails sordides qui suscitent le plus d’intérêt. Alors que les femmes autochtones sont victimes de l’indifférence, voire de l’oubli, de la communauté blanche, Katherena Vermette illustre sans verser dans l’angélisme l’amour, le respect et l’entraide qui les soudent ensemble. Un roman « fucking » beau, comme diraient les personnages de Ligne brisée. » – Monique Dumais, Le Devoir

Le Combat national des livres

« Ce roman devrait déjà avoir une incidence dès aujourd’hui. Dans la société canadienne, avec la Commission [d’enquête sur les femmes disparues] qui parcourt le pays, quand on réalise que ce sont des femmes qui viennent raconter les choses terribles qu’elles ont vécues en tant qu’Autochtones. […] Collectivement, et même individuellement, on peut se poser la question “Où est-ce que l’on a failli dans la société?” Elle a décidé de prendre ce phénomène social chez les femmes autochtones et d’en faire un roman. Pour moi, c’est un hommage à ces femmes. » –
Naomi Fontaine, La Presse Le Combat national des livres